• L'OCCITANIE QUEZACO?

    Blason occitan

    L'OCCITANIE n'est pas et n'a jamais été un pays, ni une province, pas plus que la Francophonie.

    Occitanie est le nom donné à l'ensemble des Pays de langue d'Oc.
    Il sont essentiellement situés dans le sud de la France, et ils occupent à peu près le tiers de celle-ci soit, une trentaine de départements. On peut y inclure le Val d'Aran en Espagne et le Piemont en Italie. 
    Nous sommes environ treize millions d'Occitans dont un ou deux sur dix parlent couramment la langue : l'occitan ou langue d'oc.

    L'Occitanie

    L'Occitan initalement appelé Provençal regroupe plusieurs dialectes régionnaux :

    • Le Languedocien
    • Le Provençal
    • L'Auvergnat
    • Le Gascon
    • Le Limousin
    • Le Vivaro-Alpin

     Dès le XIème siècle, les troubadours en seront les ambassadeurs les plus inspirés.

     

    Déclin de la langue occitane

    Le déclin de l’occitan comme langue administrative et littéraire dure de la fin du XVe au XIXe siècle.L’occitan n’a cessé de perdre son statut de langue savante. Au cours du XVIe siècle, la graphie précédemment en usage tombe dans l’oubli (ce qu’a accentué l’ordonance de Villiers-Cotterêts qui impose l’usage administratif du français) . Pierre Bec (op. cit.) précise qu’en 1500 encore la prononciation et la graphie correspondaient mais qu’en 1550 le divorce est consommé. En 1562, le duc de Savoie donne l’ordre aux notaires du Comté de Nice de rédiger désormais leurs actes en italien. À partir de ce moment-là, prolifèrent des graphies patoisantes prenant pour référence les langues officielles.

    La langue du roi de France finira par s’imposer dans tout le pays dans l’oral (anciennes provinces occitanophones comme le Poitou, la Saintonge ou les Charentes, la Marche et la Basse-Auvergne, ainsi qu’une partie de Rhône-Alpes). Elle s’imposera seulement dans les écrits administratifs et juridiques ailleurs (régions actuellement occitanophones).

    « Pour accoutumer les peuples à se plier au roi, à nos mœurs, et à nos coutumes, il n’y a rien qui puisse plus y contribuer que de faire en sorte que les enfants apprennent la langue française, afin qu’elle leurs devienne aussi familière que les leurs, pour pouvoir pratiquement si non abroger l’usage de celles-ci, au moins avoir la préférence dans l’opinion des habitants du pays. » Colbert en 1666.

     

     

    L'Occitanie ? Plus qu'une langue, une identité



    Il ne faut surtout pas - sauf à vouloir être irrespectueux -, parler de patois devant un méridional même si un certain centralisme d'une fin de millénaire souhaita imposer le terme en ses meilleures années d'obscure intolérance. L'occitan ou langue d'Oc est une véritable langue de même que certaines de ses variantes dialectales tel le provençal.

    Frédéric Mistral, ne fut-il pas le premier français, couronné en 1904 par le prix Nobel de littérature avec son célèbre ouvrage : Mirèio (Mireille), écrit en d'autres mots que ceux de la langue de Voltaire ? Au delà de l'anecdote, il ne saurait y avoir de langue au vocabulaire si riche sans une civilisation évoluée pour l'avoir élaborée.

    L'Occitanie est le fruit d'un long mûrissement de populations qui ont su s'interpénétrer et se nourrir de leurs différences. Quelques exemples sont flagrants :

    • les armées de Rome qui implantent au début du premier Millénaire une viticulture qui perdure et ne cesse d'évoluer malgré de graves crises telle que celle du Phylloxera en 1917.
    • les troubadours, de formidables poètes inspirés par leurs homologues venus du Moyen Orient et par le biais d'une Espagne largement musulmane, qui sauront maintenir un courant littéraire pendant plus de deux siècles et influencer à leur suite ceux du Nord, les trouvères en langue d'Oc (ancien français) puis les minnesingers en langue germanique.
    • les "êtres de liberté", qui se retrouvent dans tous ceux qui, au cours des siècles, ont tenu à opposer avec plus ou moins de succès, leur résistance face à des pouvoirs trop envahissants et trop dominateurs, qu'ils soient politiques ou religieux. Adeptes ou simplement sympathisants des cathares, des camisards, etc. contre les exactions des croisés, des prélats, des dragons, etc.

    Zone d'échange entre un continent Européen et une Méditerranée prompte à tout échange, l'Occitanie s'est forgée de fortes valeurs identitaires. Parmi elles, la croix dite "toulousaine", à la forme élégante et que l'on retrouve sur de nombreux supports : drapeaux, bijoux, objets symboliques, etc... que seule l'imagination semble vouloir limiter.

     

     

    (Notes inspirées par le site "Histophile" à conseiller aux passionnés d'histoire et de l'Occitanie en particulier. et de Wilkipédia. Voir Liens.)

    http://www.clickoblog.com/a5da1ba3a6e4a92cc7e329d03201971e8


     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :