• CORSES (3)

    Top Blagues d'Occitan Vert !

       CORSES   

    Hebergeur d'images

    ******
    Catastrophes naturelles !

    C'est un avocat du Continent (du Sud du continent) qui vient passer ses vacances d'été dans la villa d'un de ses confrères corses.
    Le soir pendant le repas, le Corse lui dit avec un sourire en coin : « Tu te rappelles de cette vieille bâtisse que j'avais acheté du côté de Propriano ? Eh bien il y a eu le feu là-bas le mois dernier..... Heureusement, j'avais une bonne assurance... »
    L'avocat du Continent lui répond alors en souriant : « Ah c'est comme moi ! Tu te souviens que j'avais acheté une fermette près de Nimes. Tu as vu les inondations à la télé ? Oh pôvre ! La rivière qui passait à côté a débordé...un vrai torrent.. et la fermette 'pfffuit', disparue sous les flots. Mais... moi aussi j'avais pris une bonne assurance !
    - « Oh Funérailles ! s'étonne le Corse, mais....comment tu as fait pour déclencher une inondation ?» !

    Blagues    Hebergeur d'images
    Accueil     Hebergeur d'images
    ******
     
    Le laboureur et son enfant !

     

    Ca se passe dans un petit village corse, innondé en permance par le soleil.

    Le vieux Padovani écrit à son fils Dominique, parti pour quelques temps, en vilégiature à Marseille.....à la prison des Baumettes. Oh pour pas grand chose..quelques pétards par si par la...! La police soupçonne bien d'autres choses...mais elle ne trouve jamais rien...comme d'habitude ici.

    - "Mon cher petit,

    ...Je me sents très malheureux parce que cette année je crois que je ne pourrai pas planter les pommes de terre dans le jardin. Je suis trop vieux, je n'aurai pas la force de le bêcher. Si tu avais été là, je sais que tu l'aurais fait toi... ou que tu aurais trouvé quelqu'un pour le faire...tant pis.

    Avec Amour

    Papa."

    Quelques jours après, il reçoit une réponse de son tendre fiston.

    - "Cher Papa,

    Pour l'amour du ciel ne bêche pas le jardin.....c'est la que j'ai enterré les corps!!

    Avec Amour

    Doumé "

    Le lendemain à 5 heures du matin, le vieux Padovani voit débarquer un escadron de Gendarmerie armé de pelles et de pîoches et plein d'autres outils. Durant toute la journée, il les observe, assis sur son banc de pierre. Ca l'occupe !

    Les vaillants gendarmes creusent  dans tous les coins, rebouchent, recreusent ailleurs, puis... harassés et découragés s'excusent auprès du vieillard ébahi, et s'en vont.

    Deux jours après une nouvelle lettre arrive des Baumettes.

    - " Cher Papa,

    Vas y maintenant, tu peux planter les patates. Vu les circonstances, c'est tout ce que je pouvais faire.

    Avec Amour.

    Doumé. "

    Blagues    Hebergeur d'images
    Accueil     Hebergeur d'images
     
    ******
    Mieux vaut tard que jamais !

     

    Sauveur vient de mourir. Dans son village cotier de la Corse, on ne sait pas trop de quoi il est mort mais, on est certain que c'est pas le travail qui l'a tué ! Il travaillait aux Ponts & Chaussées et, comme il ne le voulait plus parce qu'il ne savait pas jouer aux boules, il a bénéficié de la retraite 15 ans  avant l'heure. Pour respecter sa volonté, sa femme l'a fait incinérer et a ramené les cendres à la maison. Elle ne sait pas trop où les mettre et finalement elle a l'idée de les utiliser en les mettant à la place du sable, dans un gros sablier qui l'aide  pour faire la cuisine, en particulier les oeufs à la coque .

    La première fois qu'elle l'utilise  elle ne peut pas s'empêcher d'avoir une pensée émue en regardant défiler les cendres de son époux... puis se reprenant elle s'adressa à lui, le regard froid :

    - " Téé ! Au moins pour une fois.... tu travailles !!! "

    ***************

     

     Fin

     
    Retour au sommaire des blagues
     
    Hebergeur d'images
     
    Retour à L'accueil du site !
     
    Hebergeur d'images

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :